Demandez à Amber : Les OGM sont-ils « bons » ou
« mauvais »?

Lorsque vous entendez « OGM », qu’est-ce qui vous vient à l’esprit? Ces trois petites lettres peuvent en dire long.

Dans Wikipédia, on les décrit comme suit : « Un organisme génétiquement modifié ou OGM est un organisme vivant dont le patrimoine génétique a été modifié par l’intervention humaine. »

Mais cela signifie-t-il qu’ils sont bons? Mauvais? Un peu des deux? Il existe tellement de renseignements contradictoires sur les OGM qu’il est difficile de savoir ce qu’il en est vraiment.

Nous avons donc pensé à faire appel à Amber Allen, une experte de l’agriculture traditionnelle chez soi. En effet, grâce à son compte Instagram thefairlylocalfamily, elle inspire les gens de sa communauté en traitant de manière réaliste et durable du mode de vie bio. Amber nous explique quand elle accepte de consommer des aliments génétiquement modifiés et pourquoi elle a choisi de mener un mode de vie à base de fruits et de légumes biologiques cultivés localement, et ce, chaque fois qu’elle le peut.

Tout d’abord, choisis-tu toujours des aliments 100 % locaux, bio et sans OGM?

Oh, bien sûr que non! Il y a tant de choses à prendre en compte lorsque vous allez à l’épicerie et que vous mangez principalement des aliments sans OGM ou biologiques. Le budget et l’accès aux produits sont d’importants facteurs. Je suis maman et notre famille a des dépenses, alors nous choisissons des aliments sans OGM ou biologiques quand nous pouvons nous le permettre. D’ailleurs, nous avons aménagé notre propre jardin potager pour pouvoir facilement cultiver des légumes. Cependant, chaque famille est différente et il faut parfois faire des exceptions. L’important est de faire des progrès, pas de chercher la perfection.

Qu’est-ce qui t’a incitée à dire NON aux OGM?

Pour moi, c’était facile. J’ai la maladie de Crohn et en passant à un régime alimentaire à base de plantes, essentiellement biologique et sans OGM, mes symptômes se sont bien atténués. Mais ensuite, en y réfléchissant de plus près, il fallait bien admettre qu’il s’agit d’un meilleur choix pour ma famille et pour la planète. Ma motivation est donc passée de ma santé personnelle à la protection de notre planète.

Il existe encore plein d’inconnues à propos des OGM, et c’est ce qui m’effraie. Qu’est-ce qu’on nous cache? Nous savons que l’agriculture traditionnelle est profondément enracinée dans l’histoire de l’humanité. Alors, pourquoi nuire à quelque chose qui nous convient parfaitement? Au moins, j’ai la conscience tranquille quand je nourris ma famille.

Les aliments génétiquement modifiés sont-ils parfois acceptables chez toi? Que penses-tu de ceux-ci?

Hahaha, eh bien, je suis un être humain après tout, comme n’importe qui. J’ai fait beaucoup de recherches sur les OGM et je comprends la différence entre les aliments biologiques et les aliments sans OGM – cela dit, comme tout le monde, j’ai un budget et je n’ai pas accès à des aliments entièrement biologiques là où je vis. Donc, dans un sens, oui, les OGM sont autorisés chez moi, mais surtout par nécessité. Je fais de mon mieux en achetant des aliments biologiques quand je le peux et en évitant les OGM quand c’est possible. Il ne s’agit pas d’être parfait, mais de toujours faire de son mieux.

Comment expliquerais-tu la différence entre « biologique » et « sans OGM »?

Biologique signifie que le produit ne contient pas de pesticides, d’insecticides, de solvants ou d’additifs. Sans OGM signifie que le produit n’a pas été génétiquement modifié, mais cela ne signifie pas qu’il est biologique.

Penses-tu que les aliments biologiques sans OGM ont meilleur goût?

Absolument! Les framboises surtout! Les framboises et les bleuets biologiques ont un goût plus sucré. Même sans savoir lesquelles sont biologiques, il suffit de faire un test à l’aveugle. Ensuite, la prochaine étape c’est de cultiver ses propres produits. Les fruits et légumes qui mûrissent au soleil débordent de fraîcheur.

Quels conseils donnerais-tu à ceux et celles qui cherchent à adopter un mode de vie sans OGM ou biologique?

Allez-y doucement. Suivez des lignes directrices simples, comme apprendre à connaître les 12 aliments contenant le plus de pesticides et les 15 aliments les moins susceptibles de contenir des résidus de pesticides. Ces listes sont loin d’être parfaites, mais elles vous donneront un point de départ. Il faut prendre de nouvelles habitudes pour changer son mode de vie de manière durable. S’il y a un marché fermier près de chez vous, parlez directement aux agriculteurs de leurs pratiques de culture et n’oubliez pas qu’il n’est pas nécessaire de faire quelque chose à 100 % pour réussir. Faites simplement de votre mieux avec les ressources dont vous disposez. Si vous apportez des changements que vous pouvez maintenir, ils auront un effet positif majeur dans votre vie et dans celle des membres de votre famille.

Tous les conseils reçus nous semblent plutôt réalisables! Qu’en pensez-vous? Avez-vous adopté un mode de vie sans OGM? Envoyez-nous un message direct sur Instagram avec vos meilleurs conseils ou faites-nous parvenir un courriel sur la façon de garnir votre garde-manger (ou votre réfrigérateur) d’aliments sans OGM. Croyez-vous en l’avenir des OGM? Nous aimerions savoir pourquoi! Continuons ces discussions tout en collaborant pour protéger notre belle planète que nous considérons tous comme notre chez-soi!

AUTRES HISTOIRES QUE VOUS POURREZ AIMER

Nouvelles vertes

Suivez l’évolution du mouvement à base de plantes

Nous ne vous enverrons pas de pourriels. Nous vous garderons informés!
*De plus, vous recevrez quelques bonnes recettes et des coupons-rabais