La façon dont l’alimentation à base de plantes transforme notre système alimentaire

J’étais accro au fromage. Je pouvais manger un morceau entier de brie et appeler ça un repas. Aucun fromage ne sentait trop fort à mon goût. Je mettais du lait dans mon thé tous les jours, et, même si je mangeais du tofu régulièrement, l’idée de boire du lait de soja me dégoûtait quelque peu. (C’est un peu embarrassant de l’admettre et, présentement, difficile à croire.)

Cependant, lorsque j’ai commencé à examiner notre système alimentaire, j’ai réalisé que l’élevage des vaches laitières n’était pas compatible avec mes valeurs. En fait, j’ai appris qu’en mangeant des animaux, nous contribuons à pratiquement tous les grands problèmes environnementaux, du changement climatique au plastique dans les océans; les régimes alimentaires riches en viande nous rendent malades en entraînant des maladies cardiaques, des cancers, du diabète de type 2; les conditions des animaux vulnérables dans les fermes et abattoirs modernes sont lamentables. Je me suis donc efforcée de trouver une autre façon de manger.

Malheureusement pour moi, c’était il y a dix ans, et le fromage végétalien était… disons que j’avais finalement trouvé un fromage trop puant à manger. La texture caoutchouteuse rendait la situation encore pire. Les laits végétaux proposés étaient, pour la plupart, bons, mais il y avait très peu de variété et ils pouvaient être difficiles à trouver. J’ai banni le fromage — produits laitiers et autres — de ma vie et, avec le temps, j’ai ajusté mes papilles gustatives pour préférer le lait de soja.

Puis, j’ai pris du recul et j’ai regardé le mouvement végétal prendre rapidement de l’ampleur.

De tous les produits à base de plantes qui ont changé (burgers végé copieux, fromages aux noix de culture, yogourts à base de lait de noix de coco), le lait végétal est celui qui, selon moi, a connu la plus grande transformation. Alors qu’autrefois, seules les épiceries urbaines ou spécialisées offraient quelques cartons de lait de soja et de riz, nous pouvons maintenant trouver des sections de laits à base de plantes, et ce, même dans certains magasins situés dans des régions éloignées du Canada.

Et les options! D’abord, le lait d’amande est arrivé sur le marché et a séduit tout le monde — je suis restée principalement fidèle au lait de soja, mais j’étais ravie de trouver soudainement du lait d’amande dans presque tous les cafés et marchés alimentaires que je fréquentais.

Le plus récent lait végétal est le lait d’avoine, et à juste titre. Il a beaucoup de corps et se prête bien à la préparation de boissons chaudes. Il a aussi une belle douceur naturelle rare parmi les laits végétaux, ce qui le rend particulièrement savoureux pour les enfants. L’avoine pousse bien dans les régions froides du Canada, étant généralement épargnée par les ravageurs et nécessitant sept fois moins d’eau que pour cultiver les amandes et produire du lait de vache. De plus, le lait d’avoine est nutritif et contient une quantité importante de protéines et de fibres solubles saines pour le cœur, sans toutefois contenir des allergènes courants. Il mérite donc une place de choix dans mon réfrigérateur.

L’autre grande transformation que j’ai vue au cours de la dernière décennie est plus subtile. Nous sommes de plus en plus nombreux à nous poser des questions sur notre système alimentaire et à essayer de faire des choix alimentaires qui correspondent à nos valeurs. La prise de conscience croissante du changement climatique, de l’impact des aliments sur notre santé et du bien-être des animaux d’élevage se traduit par un intérêt grandissant pour l’alimentation à base de plantes.

En tant que consommateurs, nous nous rendons compte du pouvoir que nous avons pour façonner notre monde par les aliments que nous choisissons de consommer. Contrairement à d’autres problèmes mondiaux devant lesquels nous nous sentons impuissants, nous pouvons avoir un impact positif sur l’environnement et les animaux d’élevage chaque fois que nous faisons l’épicerie. L’alimentation à base de plantes a des effets fondamentalement moindres parce que nous cultivons simplement des plantes que nous mangeons directement, au lieu de défricher des terres, de mettre des animaux qui défèquent dans un espace clos et d’irriguer et de fertiliser des quantités énormes de plantes pour garder ces animaux en vie.

 

Pour nombre d’entre nous, ce n’est plus assez d’aimer le produit d’une entreprise — nous voulons aussi aimer l’entreprise. Il devient de plus en plus évident que notre système alimentaire a besoin d’être restauré. Les entreprises ont à la fois le pouvoir et la responsabilité de façonner ce système et, en retour, de déterminer le type d’avenir que nous aurons sur notre planète commune. Les entreprises axées sur la mission — dont Earth’s Own est un exemple à mes yeux — peuvent tirer parti des systèmes existants et des mesures incitatives pour apporter des changements positifs, en menant leurs activités avec intégrité.

Lorsque nous, en tant que consommateurs, utilisons notre pouvoir collectif pour changer les normes sociales en matière d’alimentation, les gouvernements modifient leurs politiques afin de propulser et de normaliser davantage les changements positifs. Des politiques plus rigoureuses, à leur tour, augmentent l’accessibilité à des choix alimentaires durables, sains et humains pour tous les consommateurs.

Tout est lié : les entreprises créent des produits qui mettent fin aux problèmes plutôt que d’en créer. Les consommateurs changent les normes sociales en dépensant collectivement leur argent en fonction de leurs valeurs. Les gouvernements solidifient nos valeurs communes en créant des règlements et des politiques à l’appui d’une société prospère.

Dans un monde où les problèmes ne manquent pas, je trouve stimulant de savoir que je peux contribuer positivement au changement systémique nécessaire en choisissant simplement différents produits lorsque je fais l’épicerie. De nos jours, grâce à toutes les incroyables options à base de plantes qui s’offrent à nous, aucun compromis n’est nécessaire, même pour une accro du fromage comme moi.

AUTRES HISTOIRES QUE VOUS POURREZ AIMER

Nouvelles vertes

Suivez l’évolution du mouvement à base de plantes

Nous ne vous enverrons pas de pourriels. Nous vous garderons informés!
*De plus, vous recevrez quelques bonnes recettes et des coupons-rabais