Pourquoi les marques durables doivent fabriquer de bons produits.

Si vous suivez ce que je fais sur Internet, vous saurez que j’ai des opinions assez tranchées sur la manière dont les entreprises et les marques appliquent les principes du développement durable. Tout d’abord, je dois dire qu’il faudrait, à la moindre occasion, féliciter ceux et celles qui essaient de rendre leurs entreprises plus respectueuses de l’environnement, mais il y a toujours moyen de bien s’y prendre.

J’entends des centaines d’entreprises tenir le discours du mouvement en faveur de la durabilité. « Sans plastique », « végétalien », « à base de plantes » et j’en passe. Ces expressions indiquent une valeur perçue comme étant plus durable, mais une lourde charge pèse sur ces marques. Bien entendu, il y a le problème de « l’écoblanchiment », lorsqu’une entreprise prétend être plus durable qu’elle ne l’est, mais il lui est presque d’autant plus préjudiciable de créer un mauvais produit.

Permettez-moi de m’étendre sur ce dernier point.

Disons, par exemple, que vous allez essayer des vêtements à base de chanvre pour la toute première fois. Vous faites quelques recherches, vous trouvez le produit qui vous plait et vous payez peut-être même un peu plus cher pour un article en particulier. Lorsque vous recevez l’article commandé et que vous le portez pendant quelques jours, vous le trouvez inconfortable et décevant. Quelles en seront les conséquences pour votre motivation à chercher des solutions de rechange plus durables?

Je parie que la plupart des consommateurs seraient découragés. Pour beaucoup de gens, la première impression qu’ils ont d’un article va être le moment décisif pour leurs choix futurs. Si cette première expérience est affreuse ou simplement sans intérêt, il est possible qu’on passe à côté d’une vie entière de changements de comportement. La solution? Fabriquer des produits de bonne qualité qui profitent aussi à la planète. 

Les efforts pour amener les gens à changer de marque ou de produit représentent un défi constant depuis l‘époque où nous avons commencé à acheter des produits. Contrairement au choix entre une boisson gazeuse ou non, le choix d’une marque durable par rapport à une autre a des conséquences pour le monde entier. Nous devons donc rendre ce changement aussi facile que possible, et tout commence par la création d’un produit de qualité.

Dans le monde des boissons à base d’avoine et d’amandes notamment, l’abandon du « lait » traditionnel a été lent. Les choix étaient sensiblement différents en matière de texture et de goût, et pas d’une manière satisfaisante, mais, de nos jours, nous voyons la montée en puissance d’une industrie qui vient relever le défi et répondre à la demande croissante pour des produits respectueux de la Terre.

Ma boisson préférée est la crème à café à l’avoine d’Earth’s Own. Si l’on souhaite avoir un effet sur la routine des gens, s’attaquer aux tasses de café à l’échelle du monde entier doit être une priorité absolue. Les crèmes que j’ai essayées par le passé avaient toujours un aspect « caillé » ou sableux qui n’était jamais satisfaisant, pas du tout comme la crème traditionnelle. Cependant, ce produit c’est franchement la « crème de la crème ». La crème à l’avoine faite au Canada se verse mieux et a un meilleur goût ainsi qu’une meilleure apparence que la crème traditionnelle.

C’est le genre d’expérience que nous devons offrir aux personnes qui veulent changer les choses dans leur vie de tous les jours. Il ne suffit pas d’établir un simple objectif durable; il faut que cet objectif soit associé à un produit que les gens veulent réellement acheter.

AUTRES HISTOIRES QUE VOUS POURREZ AIMER

Nouvelles vertes

Suivez l’évolution du mouvement à base de plantes

Nous ne vous enverrons pas de pourriels. Nous vous garderons informés!
*De plus, vous recevrez quelques bonnes recettes et des coupons-rabais