Trois mythes à défaire sur le soya

J’ai commencé à boire du lait de soya de façon sporadique dès l’âge de 4 mois, mes parents voulant varier mon alimentation et par le fait même réguler quelques problèmes de congestion nasale.

S’en est suivi une histoire d’amour avec cette boisson nutritive, que j’ai continué à consommer au courant de mon enfance et au delà. Aujourd’hui encore, j’en mets dans mes céréales, dans mes recettes, et j’y trempe mes biscuits chauds lors des journées froides d’hiver!

En fait, j’aime TOUT ce qui est à base de soya. Du tofu poêlé aux fèves bio dans une salade, je trouve que cette légumineuse est une alternative très économique à la viande, en plus d’être formidablement polyvalente.

Dommage que certaines personnes croient encore que la culture de soya est polluante, ou même mauvaise pour la santé! Rien ne pourrait être plus faux. Pour plus d’explications, lisez ce qui suit. Voici trois mythes sur le lait de soya à déboulonner!

1: Le soya est polluant.

FAUX. Si la culture de soya est responsable de nombreuses déforestation, ce n’est pas la faute du soya lui-même, mais bien… de l’Homme. En effet, cultiver du soya n’a pas à être aussi polluant. Si sa culture est aussi intensive et nécessite autant de pesticides, c’est parce qu’on compte sur lui pour nourrir les animaux… que l’on mangera plus tard! Vous avez bien lu, les trois quarts du soya cultivé dans le monde sert à nourrir le bétail. Un principe que je trouve complètement absurde, puisque les humains gagneraient tellement à directement intégrer cette légumineuse dans leur alimentation! J’ai moi-même commencé à cultiver l’été dernier des légumineuses biologiques dans mon jardin pour me nourrir cet hiver. Bon, ce sont des fèves noires, j’aimerais bien un jour faire pousser mes propres fèves de soya, sans pesticides ni produits chimiques!

D’ailleurs, imaginez si 75% du soya cultivé pour les animaux cessait demain matin et que sur ces terres malades on y plantait des arbres, pendant que le 25% restant ne serve qu’à nourrir les humains via des cultures biologiques qui encouragent la biodiversité!

(En passant, le lait de soya bio de Earth’s Own demande 22X fois moins d’eau que le lait de vache, et produit 5X moins de Co2. Si ce n’est pas une alternative écolo, je ne sais pas ce que c’est!)

2: Le lait de soya n’est pas fait pour les hommes

FAUX, tellement faux! Et c’est un argument (si on peut appeler ça un argument) que j’entends souvent! Puisque le soya contient de l’isoflavone, c’est-à-dire une molécule capable de se lier à des récepteurs d’œstrogène chez les humains, certains hommes croient que des seins leur pousseront s’ils osent prendre une goutte de lait de soya (je ne peux m’empêcher de rire face à cette croyance). Messieurs, ne vous en faites pas, la science n’a jamais démontré un effet féminisant des isoflavones du soya chez l’homme.

Toutefois, si ces isoflavones ne changent rien sur le corps des hommes, il peut avoir de légers effets positifs sur celui des femmes! Sans toutefois faire grossir les seins (au secondaire, une de mes amies se promenait toujours avec une bouteille de lait de soya à la main pour augmenter sa taille de bonnet !!) il a en effet été démontré que les isoflavones peuvent avoir des effets positifs chez les femmes, notamment lors des bouffées de chaleur durant la ménopause.

3: Le soya contient TOUJOURS plein d’OGM.

FAUX. Il est vrai que la culture de soya est reconnue pour être bourrée d’OGM, mais il est très facile de trouver du soya canadien qui n’en contient pas. En fait, le tiers du soya cultivé au pays est dénué d’OGM. D’ailleurs, ALLELUIA, aucun des laits de soya de Earth’s Own n’en contient. Il y a même l’option biologique!

Quant à son impact sur la santé, des chercheurs de l’université de McGill ont déterminé en 2018 que le lait de soya était le plus nutritif de TOUS LES LAITS VÉGÉTAUX! Excellente source de fer et de calcium, il contient également des protéines ainsi que des phytonutriments qui lui donnent des propriétés anticancérigènes.

Si ces arguments ne vous convainquent pas de laisser tomber vos préjugés sur le lait de soya, je ne sais pas ce que ça prendra! De mon côté, depuis que j’ai mené ces petites recherches pour cet article… je dois admettre que…le lait de soya est à deux doigts de détrôner le lait d’avoine dans le podium de mon coeur!

AUTRES HISTOIRES QUE VOUS POURREZ AIMER

Nouvelles vertes

Suivez l’évolution du mouvement à base de plantes

Nous ne vous enverrons pas de pourriels. Nous vous garderons informés!
*De plus, vous recevrez quelques bonnes recettes et des coupons-rabais