Cinq conseils pour réduire vos déchets

Petite question : au cours de votre vie, combien de brosses à dents en plastique avez-vous utilisées? Si vous avez répondu qu’il y en a bien trop pour pouvoir les compter, vous n’êtes pas seul. De plus, saviez-vous que toutes les brosses à dents qui ont été fabriquées depuis 1930 existent encore aujourd’hui?

Eh oui, toutes les brosses à dents que vous n’avez jamais possédées se trouvent toujours quelque part sur Terre. Par conséquent, si nous n’y mettons pas du nôtre pour réduire nos déchets, d’ici 2050 il y aura plus de plastique que de poissons (en poids) dans nos océans.

Il y a cependant une super bonne nouvelle! Il ne s’agit pas de ne produire absolument aucun déchet pour changer les choses. En fait, c’est une question d’efforts collectifs imparfaits plutôt que d’efforts parfaits en solitaire.

C’est pour cette raison que nous avons demandé à Marissa de Eat The Dishes, qui est aussi l’une des gagnantes du Projet Plante d’Earth’s Own et qui s’y connaît plutôt bien en réduction des déchets, de nous aider en vous donnant quelques bons conseils!

Commencez par chercher le pourquoi!

Les raisons qui nous poussent à adopter un mode de vie écologique sont nombreuses : préserver nos terres, éliminer le plastique des océans et du ventre des animaux et j’en passe. Faites quelques recherches et trouvez une raison qui reflète véritablement vos valeurs. Il y a de fortes chances que vous vous engagiez à changer si vous croyez réellement en ce qui motive le changement. Je vous recommande le livre Zero Waste Home de Bea Johnson comme point de départ.

Faites des substitutions intelligentes!

Tout d’abord, utilisez tous les produits à usage unique que vous avez encore sous la main, comme les bouteilles de shampoing jetables, les brosses à dents en plastique, les sachets de thé emballés individuellement, etc. Ensuite, remplacez ces produits par leurs analogues écologiques.

Il est beaucoup plus facile de remplacer un article à la fois que d’essayer de tout changer en même temps.

Là où j’habite, dans la région du Grand Vancouver, nous sommes très chanceux d’avoir des épiceries où les produits sont offerts en vrac et sans emballage comme The Soap Dispensary, Nada, Refill Road et Bulk Barn. S’il n’existe pas de magasin du genre dans votre région, rien ne vous empêche de prendre un tas d’habitudes qui vous aideront à vivre une merveilleuse expérience de magasinage sans déchet.

À l’épicerie, adoptez des habitudes de magasinage avec le moins de déchets possible!

La plupart des articles à usage unique et des emballages en plastique passent par nos chariots d’épicerie avant de finir dans les sites d’enfouissement. Si vous habitez près d’une épicerie sans emballage ou d’un marché fermier, c’est génial! Dans le cas contraire, ne désespérez pas. Vous pouvez toujours faire des achats avec peu de déchets! Pour lutter contre le gaspillage à l’épicerie, il faut d’abord essayer de planifier ses repas hebdomadaires. En indiquant tous les articles dont vous aurez besoin pour la semaine à venir, il sera plus facile de choisir des options moins polluantes et de réduire les déchets alimentaires inutiles. Assurez‑vous d’emporter des sacs d’épicerie en tissu et des sacs de fruits et légumes réutilisables (ou placez simplement les fruits et les légumes directement dans votre panier). Choisissez des aliments en vrac pour vos produits secs afin de réduire la consommation d’emballage (et d’économiser de l’argent)! Si vous devez acheter des articles emballés, choisissez, si possible, ceux avec des emballages faits en matériaux recyclés, en carton ou en aluminium. Et, si vous pouvez vous rendre à l’épicerie à pied ou à vélo, vous gagnez des points pour geste écolo!

Mangez davantage de produits à base de plantes!

Il faut 100 à 200 fois plus d’eau pour produire une livre de viande de bœuf qu’une livre d’aliments végétaux. Il ne s’agit là que d’un exemple qui explique pourquoi un régime végétal est vraiment la clé pour réduire ses déchets. Commencez en douceur au besoin : concentrez-vous sur la façon d’incorporer davantage de produits à base de plantes, un repas à la fois; une poignée de baies et du lait d’avoine au lieu du lait de vache dans vos céréales est une bonne façon de se lancer : c’est facile et délicieux! Il existe en ligne des tonnes de ressources gratuites, de recettes et de conseils pour vous permettre de prendre le virage vert. (Image 5010 : Backyard Salad Image 0442: Freshly Harvested Beets)

Soyez indulgent envers vous-même!

Comme l’a dit la célèbre chef Anne-Marie Bonneau, experte en cuisine zéro déchet : « Une poignée de personnes qui adoptent un mode de vie zéro déchet à la perfection ne suffit pas; il faut des millions de personnes qui l’adoptent de manière imparfaite. » Commencez en douceur. À croire que toutes les brosses à dents en plastique que vous n’avez jamais utilisées sont encore présentes sur Terre… Conclusion : même les choix les plus infimes que vous faites peuvent avoir un effet considérable dans l’ensemble!

AUTRES HISTOIRES QUE VOUS POURREZ AIMER

Nouvelles vertes

Suivez l’évolution du mouvement à base de plantes

Nous ne vous enverrons pas de pourriels. Nous vous garderons informés!
*De plus, vous recevrez quelques bonnes recettes et des coupons-rabais