Un régime alimentaire à base de plantes : Le meilleur moyen de réduire l’impact des activités humaines sur l’environnement?

plant-based diet is the single best way to reduce your environmental impact on the planet

Les aliments « à base de plantes » ou les aliments « végétaliens » ont le vent en poupe. Comme de plus en plus de personnes commencent à réfléchir à l’incidence que ces aliments ont sur l’environnement, de plus en plus d’entre elles choisissent de modifier leur alimentation… mais pourquoi donc? Eh bien, parce que la science est là pour étayer les faits : passer à un régime à base de plantes est le meilleur moyen de réduire votre impact environnemental sur la planète.

Mais si vous souhaitez vivre de manière plus durable et que vous hésitez à franchir le pas, j’ai une bonne nouvelle pour vous. Vous n’avez pas besoin de devenir « végétalien » pour manger davantage d’aliments d’origine végétale. En fait, 86 % des personnes qui achètent aujourd’hui des laits et des viandes d’origine végétale ne s’identifient pas comme végétaliens ou ayant adopté un régime alimentaire à base de plantes. Le fait de prendre des mesures pour adopter un régime alimentaire plus végétal va directement dans le sens de la durabilité.

Mais pourquoi ce que nous mangeons est-il si important? L’acte de manger est une expérience humaine tellement universelle que beaucoup négligent le fait qu’il s’agit d’un domaine où de véritables progrès se réalisent. Lorsque nous pensons au « progrès », nous pensons aux nouvelles technologies, aux infrastructures à grande échelle et aux changements politiques, mais ce que nous mangeons chaque jour est précisément la raison pour laquelle il a un tel impact.

L’impact environnemental des produits à base de plantes PAR RAPPORT à la viande

La nourriture que nous mangeons est le produit d’une énorme chaîne d’approvisionnement qui s’étend sur plusieurs pays, industries et cultures. En choisissant les plantes plutôt que les produits d’origine animale, on transfère de l’argent d’un réseau de connexions à un autre, créant ainsi une série de conséquences. Cela peut devenir très compliqué, mais voici comment je vois les choses.

Un régime à base de plantes ne doit nourrir qu’un seul estomac.

En évitant la viande et les produits laitiers, vous choisissez un système alimentaire moins complexe. Le simple fait de cultiver des aliments pour nourrir directement les gens, plutôt que de nourrir le bétail, est à l’origine d’une grande partie des changements positifs. Les chiffres communiqués par les entreprises de viande végétale semblent le confirmer.

Le géant de la viande végétale Beyond Meat affirme que ses galettes sont fabriquées avec 99 % moins d’eau et 90 % moins de CO2 que pour fabriquer un burger de bœuf traditionnel. Il faut 7 fois moins d’eau pour produire du lait d’avoine que pour produire du lait de vache, et un régime entièrement végétal peut réduire votre empreinte carbone de moitié.

Au lieu de cultiver ces denrées pour nourrir les animaux, nous pouvons les cultiver et nous servir des terres pour directement nourrir les humains. Il est donc facile de comprendre qu’un régime à base de plantes a des conséquences moindres sur l’environnement. Vous éliminez cet énorme terrain intermédiaire où la majorité des dommages environnementaux sont créés.

Une solution miracle?

Vous vous dites peut-être : « Et si vous conduisiez une voiture électrique? Ou que vous évitiez le plastique? Ces choses ont sûrement un grand impact aussi? »

Vous n’avez pas tort : la façon dont les aliments sont emballés a également une incidence importante sur l’environnement, tout comme les émissions de carbone liées à nos modes de transport, mais cette incidence est sans commune mesure avec celle d’un régime à base de plantes.

Vous vous souvenez des chaînes d’approvisionnement dont je parlais plus tôt? Elles sont beaucoup plus grandes et plus complexes lorsqu’il s’agit de nourriture, car l’acte de manger est universel pour tous les êtres humains de la planète. Bien sûr, il y a plusieurs raisons pour lesquelles un régime à base de plantes peut être plus difficile à adopter, vous devez donc faire ce qui a le plus de sens en fonction de votre situation.

Vous pouvez peut-être commencer par les « lundis sans viande » ou rechercher les magasins « zéro déchet » de votre région où vous pouvez faire votre épicerie! Incroyable! Vous cuisinez peut-être pour une grande famille qui n’a pas envie de devenir végétalienne, mais vous pourriez peut-être introduire quelques options végétariennes de temps en temps et voir ce qu’elle en pense?

Oubliez les qualificatifs, faites ce qui vous semble être le premier pas le plus facile vers un régime à base de plantes et lancez-vous. Non seulement vous contribuerez à sauver la planète, mais vous aurez aussi l’occasion d’essayer quelque chose de nouveau!

Levi Hilderbrand 

AUTRES HISTOIRES QUE VOUS POURREZ AIMER

Nouvelles vertes

Suivez l’évolution du mouvement à base de plantes

Nous ne vous enverrons pas de pourriels. Nous vous garderons informés!
*De plus, vous recevrez quelques bonnes recettes et des coupons-rabais